Vache allaitante !

Les vaches allaitantes en France  : 4,2 millions  pour 3,7 millions de VL  Il y a 30 ans il y avait 7 millions de VL pour 3 millions de VA !

Les quotas , l’ESB, la fièvre aphteuse sont passés par là !

Les Races :31-vache-allait

La charolaise CHAROLLAISES@

La limousine

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La blonde d’aquitaine

troupeau-blond-daquitaine-a-vendre-2

La salers

Vache Salers et son veau

L’aubrac

beouf_aubrac

 

La bazadaise

 

 

bazadaiseLa blanc bleu

170760748

 

Rouge des près

rouge1

Parthenaise

_DSC3719_R_800

 

La gasconne

boeuf_gasconLa saosnoise

saosnoise-institut-de-lelevage_1-3529

La maraichine

maraichine

La mirandaise

mirandaiseLa nantaise

nantaiseLa lourdaise

lourdaiseUne vache allaitante doit produire une veau par vache et par an ! Cela semble simple mais est ce facile à atteindre ? !!angry

Un éleveur  nous indiquera toujours que sa vache a produit un veau dans l’année ! et il a raison :no mais  l’année pour lui est entre le 1er janvier et le 31 décembre !!

Aussi pour vérifier  cette réalité il faut lui demander l’intervalle vêlage-vêlage (IVV) ; c’est le  nombre de jours qu’il y a pour une vache entre deux mise-bas !

Il devrait être de 365 j mais on admet en système allaitant que la normalité est autour de 370 j .

Au delà de 400 j il y a un problème qu’il convient de traiter !

Pourquoi me demanderiez-vous ?  est-ce si grave ?

Pour la vache, ce n’est pas un problème !! cela lui permet de se reposer ! baloonMais pour le chef d’entreprise que vous êtes, c’est plus polémique !

Si nous considérons que vous avez un troupeau de 50 vaches avec un IVV de 400 jours, y a t il une incidence économique ?

Dans ce cas, nous pouvons considérer que nous perdons 30 jours (400 -370) de productivité par vache présente ! Et donc globalement 30*50 = 1500 j

Sachant qu’il faut en théorie 365 j pour produire un veau , le système perd l’équivalent de 5 veaux ! knife où si vous préférez votre vache de  13 ans de production, elle n’aura eu que 11 veaux ( à la place de 12 pour un 1er vêlage à 3 ans!{ 12 cycles de production *30j = 360j}) ! cry A vous de voire si c’est important ?? Comme quoi un veau par an et par vache , ce n’est pas si facile que cela !

 

Une vache allaitante produit quoi ? un veau ok !! mais pour quelle destination ? 

Elle peut produire du veau .

Mais pour un consommateur le veau, cela peut être les deux productions ci-dessous!

veau_bat veau2

 

Le veau “en batterie” ou alors le veau sous la mère !

 Et je ne parle pas du veau au lait entier , du veau rosé

7_1258984218 arton400

Une vache allaitante produit un veau qui aura plusieurs destinations

Il pourra devenir :

  • Broutard, veau d’Italie , baby : c’est la même chose ! ( une femelle peut se dénommer : broutarde, velle, laitonne, génisse de 1 an)  . Globalement c’est un animal de 9 mois pesant entre 300 et 350 kg vif (vendu encore en Franc ! ) (Une constante : ces animaux sont tous de race à viande !) Ils ont consommé le lait de la mère plus de l’herbe et autres fourrages. Ils pâturent avec leur “maman” adore. Ils sont sevrés en principe lors de leur vente mais des fois ils peuvent être sevrés puis alourdis pendant 1 à 4 mois (Dans ce cas, ils vont peser de 400 à 500 kg vif!) . On parle alors de broutards alourdis !  (ou de taurillons légers ) . Ces animaux sont destinés aux ateliers d’engraissement , principalement en Italie (d’ou son nom) , mais on en trouve en Espagne , au Maghreb, en Grèce etc

Ces animaux alourdis se rapprochent d’une production traditionnelle qui était le veau de Lyon et/ou le veau de St Etienne! qui eux sont abattus  ! knife

veaux lyon

  •  Taurillon : c’est la suite “logique” de l’élevage des broutards (pour les mâles !surprised) – les génisses peuvent être aussi engraissées ! . La production de taurillon se fait généralement en bâtiment , l’animal reçoit une alimentation riche pour assurer des GMQ  entre 1200 et 2200 g . Bien sur  avec des GMQ proches de 2kg/j on risque l’acidose . Dans ce cas, il faut savoir conduire ce type d’élevage ! ( on risque aussi l’entérotoxémie , surtout si on ne sait pas gérer les transitions alimentaires !

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Jun13_17 (Copier)

Le taurillon est un animal à croissance continue qui est abattu vers 15-18 mois. Son poids de carcasse varie entre 350 à 500 kg ! 

  • Bœuf : animal  castré à croissance discontinue
label_aubrac2 boeufnormand


Un boeuf aubrac ou normand ! des animaux rares mais qui font une qualité de viande recherchée par les gourmets ! C’est donc une production de niche !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire